Naloxone

Définition 

La naloxone est un produit ayant les capacités d’antidote (antipoison) contre les opiacés, substances utilisées en cas de surdosage chez les toxicomanes le plus souvent. Les opiacés sont des substances contenant de l’opium ou ses dérivés.

Au niveau du cerveau, et plus précisément sur les neurones (cellules nerveuses) il existe des récepteurs dont le rôle est d’accueillir les molécules contenues dans un médicament. Certaines de ces molécules sont capables de se fixer sur ces récepteurs plus précisément que d’autres. C’est le cas de la naloxone qui va empêcher les autres molécules d’opiacés et plus particulièrement de morphine, d’agir par l’intermédiaire de ces récepteurs qu’il a bloqué au niveau des neurones.

La naloxone est utilisée principalement en cas de dépendance ou d’intoxication secondaire aux opiacés. Ainsi, en cas d’absorption trop importante de ceux-ci, l’administration de naloxone par injection, est utilisée pour contrebalancer l’effet des opiacés.

Les effets indésirables se traduisent par :

  • Des vomissements.
  • Un état de manque, surtout quand le sevrage est trop brutal.
  • Une hypertension artérielle.

La toxicomanie est l’utilisation de substances qualifiées de psychotropes (action sur le psychisme au sens large) susceptibles d’entraîner un phénomène de tolérance (tolérer ce que l’organisme devrait rejeter) et d’accoutumance. L’accoutumance est un phénomène qui s’installe progressivement dans l’organisme, et se traduit par la nécessité d’augmenter les doses de la drogue que le toxicomane consomme, pour en obtenir l’effet habituel. Ces troubles surviennent rapidement et se traduisent par l’utilisation abusive de certaines substances comme :

  • Le cannabis.
  • Les amphétamines.
  • Les hallucinogènes.
  • La cocaïne.
  • Les solvants.
  • Les opiacés (opium, morphine etc).
  • Les barbituriques.
  • Les benzodiazépines (comme le valium).
  • Le LSD.
  • Les hallucinogènes.
  • L’alcool.
  • L’éther.
  • Les solvants.
  • Etc…

Spéifiquement, la toxicomanie aux opiacés c’est-à-dire utilisant la morphine, la codéine, l’héroïne etc…fait suite à l’utilisation en intraveineux de produits toxiques produisant soit un flash, soit en snif (aspiration brutale par le nez permettant d’absorber un produit). Ces toxiques sont susceptibles de provoquer chez l’individu une sensation de bien-être intense au début.

Dans certaines conditions surviennent parfois des surdosages qui se traduisent par :

Des troubles respiratoires intenses.
Une élévation de la température.
Une diminution du rythme cardiaque.
Des perturbations du pouls.
Une constipation.
Un myosis (fermeture très importante des pupilles).
Un coma.

Le traitement du surdosage en opiacés utilise un médicament appelé antagoniste spécifique des récepteurs morphiniques centraux comme la naloxone.

Aucun commentaire pour "Naloxone"

Commentez l'article "Naloxone"