Kératite herpétique

Terme issu du grec kéras : cornée.

Inflammation de la cornée due à une infection par le virus herpès. Le virus en cause est l'herpès simplex 1 (le plus souvent) susceptible d'infecter les trois couches constituant la cornée :

La couche superficielle (épithéliale)
La couche intermédiaire (stroma)
La couche profonde (endothéliale)

Symptômes
Inflammation de la conjonctive (membrane recouvrant le devant de l'œil et l'intérieur du cul-de-sac de la paupière)
Douleur vive
Larmoiement
Clignement d'œil
Photophobie (peur de la lumière due généralement à une impression désagréable et parfois même douloureuse provoquée par celle-ci)
Baisse de l'acuité visuelle

Il est nécessaire de rechercher un facteur déclenchant (fièvre, fatigue, exposition au soleil, traumatisme, etc...)

Examens complémentaires
Un collyre contenant de la fluorescéine montre une altération de la couche de cellules protégeant la cornée (l'épithélium cornéen) et permet de poser le diagnostic. En effet, le colorant (Fluorescéine) se dépose au niveau où la lésion de l'épithélium s'est produite.
L'examen à la lampe à fente confirme le diagnostic et permet de prouver l'origine infectieuse de la kératite.

Traitement
Anti-herpès en pommade ou en gel jusqu'à cicatrisation de la cornée.
Proscrire (ne pas utiliser) absolument les corticoïdes (cortisone) en collyre.
Greffe de cornée dans certains cas sévères.
Prévention grâce à l'absorption quotidienne d'Aciclovir par voie orale pendant une année (patients qui récidivent au moins deux fois par semestre).

Évolution
Après traitement, la lésion guérit sans séquelles.
Rarement, il existe une irrégularité ou une opacification de la cornée dans la zone où a eu lieu la plaie ou l'ulcère. Cette complication est à l'origine d'une gêne de la vision dont l'intensité est variable.
Dans 25 % des cas, les patients développent une atteinte de la deuxième couche de cellules de la cornée (le stroma).
La répétition des crises après un premier épisode survient chez environ 10 % des patients au bout d'un an et dans 25 % des cas au bout de deux ans. Dans environ les deux tiers des cas, une récidive est susceptible de survenir au bout de vingt ans.
Globalement, le pronostic visuel est bon. En effet, environ 90 % les patients ont une acuité visuelle supérieure ou égale à 5/10.

Biblio
H. Offret : " Oeil et virus ", éditions Masson, 2000.
The herpetic Eye disease study Group : Aciclovir for the prevention of recurrent herpes simplex virus eye disease, N Engl I Med, 1999 ; 339:300-6.

1 commentaire pour "Kératite herpétique"

Portrait de colinamuniste
J'aime 0

bonjour, besoin d'aide ou plutot d'info sur le sujet
merci

Commentez l'article "Kératite herpétique"