Hernie discale (traitement)

Définition 

La grande majorité des patients présentant une hernie discale diagnostiquée avec l'aide du scanner ou de l'IRM, ne présentent pas de symptômes douloureux suffisant pour leur interdire une vie normale. D'autres souffrent de douleurs classiques représentées par ce que l'on appelle les sciatalgies, c'est-à-dire des douleurs secondaires à une irritation du nerf sciatique quel qu'en soit le niveau.

Généralités 

Quoi qu'il en soit, entre ces deux formes se situent les individus souffrant de lambosciatique, c'est-à-dire de douleurs lombaires et sciatiques à un degré plus ou moins élevé. Il est alors légitime de proposer à tous ces patients un traitement par manipulation vertébrale douce pour tenter dans un premier temps de libérer un blocage du rachis lombaire. Les contre-indications absolues aux manipulations vertébrales n'existent pas quand celles-ci sont faites dans d'excellentes conditions et avec l'entière participation du patient. La seule contre-indication aux manipulations vertébrales (dans tous les cas d'ailleurs) est la brutalité de l'ostéopathe ! La symptomatologie que présente le patient, et les images obtenues par les examens paracliniques (scanner et IRM en particulier) vont guider la technique manipulatoire. Ainsi face à une symptomatologie douloureuse de type aiguë, c'est-à-dire accompagnée d'un blocage et empêchant le patient de bouger sa colonne vertébrale, la manipulation dite en rocking direct semble la mieux adaptée. Cette technique consiste à placer le patient sur le côté, et à l'aide de la respiration, d'accentuer progressivement le mouvement de torsion du rachis lombaire par petites étapes. En aucun cas cette technique manipulatoire ne doit occasionner de douleurs. Confrontée à une douleur ancienne généralement non accompagnée de blocage, la technique dite de rééducation myotensive du rachis lombaire donne d'excellents résultats. Ces 2 techniques peuvent être employées dans les 2 grands tableaux cliniques généralement rencontrés dans les lombosciatiques, c'est-à-dire la sciatique vraie se traduisant par une douleur le long de la face latérale de la jambe, et la lombalgie se traduisant par une douleur au niveau du rachis lombaire (douleur dans les reins). Précisons que les deux tableaux douloureux peuvent bien entendu s'intriquer.

Aucun commentaire pour "Hernie discale (traitement)"

Commentez l'article "Hernie discale (traitement)"