Décapeptyl LP 3mg

voir gonadolibérine (analogue de la)

Médicament contenant de la triptoréline, analogue (c’est-à-dire prenant la place de) de la LHRH, hormone sécrétée par l’hypothalamus (zone située au centre du cerveau).

La LH-RH a pour but de stimuler une autre glande, l’hypophyse qui fabrique une hormone dont le rôle est de stimuler les organes génitaux internes de l’homme ou de la femme.

Ce médicament se présente sous forme injectable et ses indications sont les suivantes :

  • Le cancer de la prostate
  • La puberté précoce : avant 8 ans chez la fille, avant 10 ans chez le garçon.
  • L’endométriose (migration de cellules tapissant l’intérieur de l’utérus hors de la cavité utérine), pour laquelle la durée du traitement est limitée à 6 mois
  • L’infécondité féminine : en association avec les gonadotrophines, au cours d'une fécondation in vitro suivie d'un transfert d'embryon (FIVETE).

Contre-indications 

  • Grossesse et allaitement.
  • Compression au niveau de la moelle épinière (l’avis d’un spécialiste en neurologie est nécessaire)

Précautions d’emploi

Des douleurs osseuses peuvent apparaître lors de la mise en route du traitement, et justifient une surveillance médicale attentive, particulièrement chez les patients ayant eu des antécédents de troubles de l’appareil urinaire (calculs, obstruction à l’élimination des urines) et chez les malades présentant des métastases (cancer secondaire) au niveau des vertèbres.

Les effets indésirables suivants ont été signalés :

  • bouffées de chaleur
  • douleur au point d’injection
  • impuissance
  • hypertension artérielle
  • fièvre
  • nausées
  • vomissements
  • éruption cutanée
  • démangeaisons
  • faiblesse des membres inférieurs
  • vertiges
  • essoufflement
  • maux de tête
  • palpitations
  • diarrhée

  • constipation
  • troubles de la vue
  • dépression
  • anorexie (perte de l’appétit),

  • sueurs nocturnes

  • sueurs froides
  • chute des cheveux
  • somnolence

  • En cas de puberté précoce, il peut survenir de petites hémorragies génitales après la première injection chez quelques filles, nécessitant un traitement associant un autre médicament : l’acétate de médroxyprogestérone ou de cyprotérone.
  • En cas d’endométriose, quelques bouffées de chaleur et une sécheresse vaginale peuvent survenir

L'utilisation prolongée de ce médicament est susceptible d’entraîner une fragilité osseuse (ostéoporose)

Manipulation du produit

Il est nécessaire d’agiter le flacon doucement jusqu'à l'obtention d'un mélange laiteux, et en utilisant exclusivement la solution fournie dans le conditionnement.

Aucun commentaire pour "Décapeptyl LP 3mg"

Commentez l'article "Décapeptyl LP 3mg"