Céphalo-rachidien

Grec : képhalê : tête et rakhis : rachis.

Définition 

Le terme cérébro-spinal  désigne ce qui se rapporte à la tête et au rachis. Par exemple le liquide céphalo-rachidien est le liquide qui entoure tout le système nerveux central et qui remplit en plus les cavités ventriculaires de l'encéphale autrement dit les ventricules cérébraux. Le liquide céphalo-rachidien appelé également LCR a un aspect très clair qualifié d'eau de roche. Sa quantité varie selon les individus. Elle est d'environ 150 ml répartie en deux compartiments qui communiquent entre eux par 2 petits orifices.

Généralités 

La glycorachie qui correspond à la présence de sucre dans le liquide céphalo-rachidien est un autre exemple d'utilisation du terme rachidien.

Anatomie 

Le premier compartiment contenant dans l'organisme le liquide céphalo-rachidien est interne, il s'agit des quatre ventricules cérébraux représentés par quatre cavités situées à l'intérieur même de l'encéphale c'est-à-dire la substance nerveuse située dans le crâne.

Le canal de l'épendyme, au centre de la moelle épinière fait également partie de ce premier compartiment. Il communique avec les ventricules cérébraux au-dessus de lui.

Le deuxième compartiment, externe se trouve dans l'épaisseur des méninges.

Le liquide céphalo-rachidien est sécrété (fabriqué) par des cellules spécialisées situées dans l'encéphale (le plexus choroïde). Ce plexus choroïde est constitué de capillaires (petits vaisseaux) et se présente sous la forme de frondes (plexus = entrelacement). Ces gros capillaires présentent des parois très minces et sont entourés par une couche de cellules appelées les épendymocytes. Ces capillaires sont suffisamment perméables pour permettre à une partie du sang de filtrer continuellement la circulation sanguine vers le liquide céphalo-rachidien. Néanmoins les épendymocytes, qui constituent les plexus choroïdes, sont unis par des jonctions sérrées et possèdent d'autre part des sortes de petites pompes à ions (sodium, potassium, magnésium, calcium) qui leur permettent de modifier ce passage (le filtrat) en transportant activement certains ions à travers leur membrane. Ce transport se fait jusqu'à ce que la pression dans le liquide céphalo-rachidien soit en adéquation avec celle du sang. Le liquide céphalo-rachidien baigne les ventricules et le canal de l'épendyme à l'intérieur de la moelle, mais la majeure partie du liquide passe dans le compartiment externe au niveau des méninges par l'intermédiaire d'orifices que sont les trous de Magendie et de Luschka.

Le liquide céphalo-rachidien est remplacé toutes les 3 ou 4 heures. Il se forme, pour cette raison, un litre à 1,2 litres de liquide céphalo-rachidien par jour.

Aucun commentaire pour "Céphalo-rachidien"

Commentez l'article "Céphalo-rachidien"