Cathéter

Grec : kathiénaï : longer.

Définition 

Le cathéter est un tube souple, de longueur variable et mince pouvant être introduit dans un conduit, un vaisseau (artère, veine) ou un organe creux (canal), permettant leur exploration, l'injection d'un liquide ou la vidange une cavité.

Généralités 

Actuellement les cathéters sont constitués essentiellement de silicone et ils sont radio-opaques c'est-à-dire opaques aux rayons X.

Classification 

Il existe différentes variétés de cathétérisme (liste non exhaustive) :

  • Veineux ou cathéter à chambre
  • Artériel. Cette variété de cathétérisme permet d'exécuter des prélèvements de sang artériel
  • Avec ballonnets ou cathéter de radiologie interventionnelle. Il s'agit d'une utilisation du cathéter non pas pour poser un diagnostic mais pour effectuer un geste thérapeutique ou diagnostique. Il peut s'agir d'une valvuloplastie (reconstruction d'une valvule cardiaque) d'une angioplastie coronaire (chirurgie des coronaires) ou d'un traitement du trouble du rythme par fulguration ou radio fréquence, on parle de technique ablative.
  • Sus-hépatique. Il s'agit d'un examen qui consiste à poser un petit tube dans une veine sus-hépatique permettant ainsi de mesurer la pression et le débit du sang. Quelquefois cette méthode permet de réaliser un prélèvement de tissu hépatique. Il s'opère sous anesthésie locale après laquelle le cathéter est introduit dans la veine jugulaire du cou. Il est guidé sous le contrôle radiologique jusque dans la veine cave supérieure, l'oreillette droite, la veine cave inférieure et pour terminer la veine sus-hépatique.
  • Urétral. Il consiste à mettre en place une sonde introduite dans le canal de l'urètre jusqu'à la vessie. Ce geste est souvent remplacé par le cathétérisme sus-pubien (juste au-dessus du pubis) transpariétal (à travers la paroi abdominale).
  • Cardiaque. Il s'agit d'une méthode d'exploration utilisant les cathéters cheminant à l'intérieur d'une voix artérielle ou d'une voie veineuse après une ponction à travers la peau (percutanée). Ce type de cathétérisme permet d'une part de mesurer les constantes hémodynamiques (pression, résistance, débit du sang) et d'autre part de réaliser des radiographies après opacification (injection de produit opaque) à l'intérieur des cavités cardiaques gauches, des artères pulmonaires et des artères coronaires.
  • Un type de cathéter, appelé cathéter à demeure, permet la surveillance des gaz artériels c'est-à-dire de la concentration ou de la pression du gaz carbonique ou de l'oxygène à l'intérieur du sang.Cathétérisme cardiaque comprend le cathétérisme droit et le cathétérisme gauche qui consiste à introduire à l'intérieur d'une veine, généralement la veine du pli du coude, la veine sous clavière ainsi que la veine fémorale, une sonde qui arrive jusque dans l'oreillette droite, dans le ventricule droit puis dans l'artère pulmonaire. Cette sonde qui est radio-opaque X c'est-à-dire visible à la radiographie permet de surveiller le cheminement radioscopique. D'autre part elle contient un anticoagulant ce qui permet d'éviter la formation de caillot sanguin (thrombus) à l'intérieur de l'artère.Le cathétérisme gauche se fait grâce à l'introduction, par voie artérielle c'est-à-dire en utilisant l'artère fémorale, d'une sonde qui est traverse l'orifice de l'aorte et pénètre dans le ventricule gauche.L'intérêt du cathétérisme cardiaque est :

  • De connaître les variations de débit et de pression à l'intérieur des vaisseaux et des différentes cavités du coeur.
  • De se faire une idée du fonctionnement d'une valve cardiaque (évaluation de la fonction valvulaire)
  • De pouvoir prélever un échantillon de sang dans n'importe quelle cavité du coeur et de connaître les quantités de gaz du sang à ses niveaux (concentration gazeuse)
  • D'injecter un produit de contraste de façon à mettre en évidence les vaisseaux. Un des exemples plus connus est la coronarographie qui permet de visualiser les artères coronaires du coeur (vaisseaux du muscle cardiaque). Le produit de contraste injecté peut également être un produit radioactif permettant ainsi d'effectuer une scintigraphie au thallium 201
  • De procéder à un agrandissement (dilatation d'un rétrécissement) du diamètre des artères coronaires grâce à l'utilisation d'une sonde ballonnets que l'on gonfle. Ce geste s'effectue après angioplastie coronaire percutanée.
  • Le cathétérisme cardiaque permet également de procéder à un prélèvement de tissu cardiaque (endocavitaire), de fermer une communication entre deux oreillettes, d'intervenir chirurgicalement sur une persistance d'un canal artériel, de pratiquer une valvuloplastie (intervention destinée à modifier chirurgicalement une valve cardiaque).
  • Aucun commentaire pour "Cathéter"

    Commentez l'article "Cathéter"