ZOMIGORO

Le ZOMIGORO, fabriqué, par les laboratoires AstraZeneca (médicament constitué d'olmitriptan) est un antimigraineux, délivré uniquement sur ordonnance et appartenant à la famille des triptans utilisés pour traiter les migraines. Il s'agit d'un traitement de la crise et non d'un traitement pour prévenir les migraines. ZOMIGORO existe sous forme de comprimés orodispersible. Ce médicament est remboursé à 65 % par la sécurité sociale. Le terme orodispersible désigne tout ce qui peut (un comprimé par exemple) se désagrèger dans la bouche au contact de la salive. ZOMIGORO peut également être dispersé dans un verre d'eau avant son absorption.

Mode d'action
ZOMIGORO a la capacité de stimuler certains récepteurs de la sérotonine et plus précisément les récepteurs 5-HT1B et les récepteurs 5-HT1D. Ceci entraîne la réduction de la dilatation des vaisseaux des méninges (membranes de recouvrement et de protection du système nerveux central) et bloque la transmission des phénomènes douloureux (nociception) dans certaines parties du cerveau. Le soulagement douloureux apparaît au bout de 30 minutes après la prise de ZOMIGORO.

Effets secondaires
ZOMIGORO est susceptible d'entraîner :
Une somnolence.
Des vertiges.
Une xérostomie (bouche sèche).
Une sensation de chaleur.
Des myalgies (douleurs musculaires).
Une sensation d'oppression (gorge, poitrine).
Élévation de la tension artérielle.

Contre-indications
Allergie à l'une des substances entrant dans la composition des médicaments.
Antécédent d'infarctus.
Antécédent d'angine de poitrine.
Antécédent d'accident vasculaire cérébral.
Antécédent d'hypertension insuffisamment contrôlée.
Certains troubles du rythme cardiaque.
Antécédent d'insuffisance hépatique.
Enfant de moins de 18 ans et personnes de plus de 65 ans.
Grossesse et allaitement

Commentaires
La prescription de ZOMIGORO se fait après une orientation diagnostique certaine c'est-à-dire que médecin doit être sûre du diagnostic de migraine. En cas de présence de risque de facteurs cardio-vasculaires c'est-à-dire entre autres : de consommation de tabac, d'hyperlipidémie (excès de LDL, VLDL cholestérol et triglycéride), diabète, ménopause, la prescription de ZOMIGORO nécessitera l'avis d'un médecin spécialisé (neurologue).
ZOMIGORO ne doit pas être associé avec certains médicaments comme les dérivés de l'ergot de seigle et avec les inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO). Les antidépresseurs sérotoninergiques et le propanolol (bêtabloquant comme l'Avlocardyl) ainsi que les antidépresseurs sérotoninergiques doivent être prescrits avec précaution.

Exprimez vous !