LOPERAMIDE

LOPERAMIDELopéramide sous forme de gélules de 2 mg.Action
Antidiarrhéique qui ralentit le transit intestinal (passage des matières dans l'intestin). Il diminue d'autre part les sécrétions de l'intestin.
Le lopéramide possède une structure proche des opiacés (opium). Le ralentissement de la motilité de l'intestin est obtenu par l'intermédiaire de récepteurs qui sont situés dans la muqueuse intestinale (couche de cellules recouvrant l'intérieur des intestins).
La rétention prolongée des fèces dans l'intestin aboutit à une réduction du volume des selles, à une diminution de leur fluidité et consécutivement à une diminution de la perte de liquide et des électrolytes (potassium, sodium etc.).

Indication
Diarrhée, en complément de mesures diététiques et plus particulièrement de la réhydratation (apport de liquide).

Posologie
· Adulte : 2 gélules en une prise, puis 1 à 3 gélules avec un maximum 8 gélules par jour
· Enfants de plus de 8 ans : 1 gélule, puis 1 à 2 gélules par jour avec un maximum de 6 gélules.
Contre-indications
· Antécédents d'hypersensibilité au lopéramide
· Colite (inflammation du côlon) secondaire aux antibiotiques
· Rectocolite hémorragique, essentiellement pendant les poussées aiguës

Effets indésirables
· Anomalie de fonctionnement à type de dépression du système nerveux central
· Asthénie (fatigue)
· Ballonnement
· Bouche sèche
· Constipation (essentiellement en cas de prise excessive)
· Douleurs abdominales
· Iléus paralytique (arrêt des mouvements intestinaux)
· Réaction allergique
· Somnolence
· Vertiges

Précautions d'emploi
· Insuffisance hépatique
· Le traitement doit être stoppé dès que les selles retrouvent une forme normale. En effet, il existe un risque de constipation en cas de prise excessive en quantité et dans le temps.
· L'administration de lopéramide est déconseillée chez les personnes présentant une affection des intestins secondaire à l'absorption de toxiques

Grossesse et allaitement
Les études actuellement disponibles ne permettent pas de mettre en évidence de problèmes lors de la prise de lopéramide chez la femme enceinte de manière ponctuelle. Il est néanmoins déconseillé d'absorber ce produit durant la grossesse.Le lopéramide passe en petite quantité dans le lait maternel. C'est la raison pour laquelle son utilisation ponctuelle est possible mais nécessite des conseils médicaux.

Remarque
Une diarrhée qui s'accompagne de signes de gravité tels que la torpeur, une soif intense, de la fièvre ou du sang dans les selles nécessite rapidement un avis médical.

Chez le nourrisson, une perte de poids supérieure à 5 % (traduisant une déshydratation) nécessite une hospitalisation.

Exprimez vous !