L'ubiquinol

L'ubiquinol est une coenzyme, la Q10, présente dans l'organisme de tous les mammifères. Chez l'homme, elle se situe au niveau des gencives, dans les muqueuses de l’estomac ou encore dans les tissus des organes tels que le foie, les reins, la prostate, le cœur. A l'instar d'une vitamine, l'ubiquinol active les processus physiologiques nécessitant une dépense énergétique.

On trouve l'ubiquinol sous forme de supplément alimentaire fabriqué au Japon et en Chine à base de produits sucriers. Les usines de production procèdent à une fermentation de cannes à sucre et de betteraves, additionnée de souches spécifiques de levures.

Est ainsi obtenu un concentré de CoQ10 qui doit être chauffé jusqu'à désactivation des levures, puis séché et réduit en poudre pour l'obtention d’extraits. Cette molécule naturelle qu'est la CoQ10 ne peut donner lieu à un brevet pharmaceutique.

On reconnaît à l'ubiquinol des rôles d'ordre antioxydant et bioénergétique qu'il doit, notamment, à leur action dans le cycle de l'acide citrique. En médecine naturelle, la CoQ10 est utilisée comme combustible complémentaire à la fonction cardiaque, notamment chez les personnes âgées.

On sait depuis longtemps, que le taux de coenzyme Q10 dans l'organisme commence à réduire dès l'âge de 20 ans, jusqu'à quasiment disparaître autour de la cinquantaine. Le processus de vieillissement s'engage, entraînant une faiblesse du système immunitaire et du muscle cardiaque, ainsi qu'une perte de la vitalité.

En plus d'être un immunostimulant, le coenzyme Q10 serait efficace dans les cas de dystrophies musculaires, voire de maladies neurodégénératives comme celles dites de Parkinson ou Alzheimer.

Car des études ont montré que ces pathologies sont la cause d'agressions oxydatives engendrant une inflammation persistante, voire chronique. Lorsque les agressions oxydatives prennent le dessus sur les défenses antioxydantes dont dispose l’organisme, il s'agit de stress oxydatif. Les responsables de cette oxydation proviennent de l'oxygène que nous respirons, les fameux radicaux libres.

Une supplémentation en Ubiquinol peut être recommandée aux personnes manquant d'endurance, aux sportifs qui en ont besoin. Et, dans un autre domaine, elle serait capable de traiter l'inflammation chronique des gencives et d'éviter un déchaussement des dents.

En médecine naturelle, l'ubiquinol ou CoQ10 peut être utilisé dans les cas d'hypertension, d'angine de poitrine, de troubles du rythme cardiaque, ou pour créer une protection cardiovasculaire. Car, le traitement médicamenteux contre le risque de problèmes cardiovasculaires que représente le cholestérol, comporte des statines inhibitrices. Or, l'on sait que la production de la coenzyme Q10 se détériore sous l'influence des statines, son taux pouvant baisser jusqu'à 40%, constituant un traitement et un complément nutritionnel en totale contradiction. Une contradiction qui conduirait à substituer un facteur de risque cardiovasculaire par un facteur de perte de la coenzyme Q10.

A l'origine, la supplémentation à base de coenzyme Q10 se présentait sous forme d’ubiquinone. Une substance huileuse disposant d'une meilleure biodisponibilité que sous sa présentation en poudre. Une fois absorbé par l'organisme, l’ubiquinone se convertit en ubiquinol, la forme réduite active de CoQ10 qui se trouve à plus de 90% dans le plasma sanguin. L’ubiquinol se dissolvant plus facilement dans le sang, il atteint les cellules plus rapidement. Or, chez les sujets âgés ou les diabétiques, la dégradation de l'organisme conduit à la perte de cette capacité de conversion.

Dès son absorption, l’ubiquinol est prêt à l'action et s'avère, pour eux, une forme plus adéquate, car déjà réduite. D'autant plus que de récentes recherches tendent à démontrer que c’est sous cette forme réduite, que le coenzyme Q10 s'avère le plus efficace. Celle aussi qui se rapproche le plus du coQ10 que l'on trouve dans les cellules du corps humain.

Sources :

http://www.santescience.fr/ubiquinol/

http://www.santenutrition.net/lubiquinol-la-nouvelle-forme-du-coenzyme-q10-dix-fois-plus-efficace/

Aucun commentaire pour "L'ubiquinol"

Commentez l'article "L'ubiquinol"

Exprimez vous !