Hyperhidrose : quand la sueur devient un calvaire

Avoir les mains moites, changer de vêtement plusieurs fois dans la journée, voir son front dégouliner de sueur ou dégager de fortes odeurs : telles sont les caractéristiques indiquant une hyperhidrose.

L’hyperhydrose est le terme médical qui désigne la production excessive de sueur. Touchant plus de 220 millions de personnes dans le monde, cette affection, handicapante sur le plan social et professionnel, se traite de nos jours à l’aide du botox et d’autres traitements plus ou moins efficaces.

Touchant des régions du corps telles que les aisselles, les pieds et les mains, l'hyperhidrose implique un dépassement de quantité de sueur nécessaire à la thermorégulation. En effet, la transpiration est un processus naturel chargé d’apporter une réponse à l’augmentation de la température du corps.  

Si elle n’est pas une pathologie en soi, l’hyperhidrose peut avoir des conséquences désastreuses sur le quotidien des sujets qui en souffrent. Avoir les mains moites, dégager des odeurs désagréables et porter des marques sur les vêtements implique un malaise constant qui se transforme rapidement en cercle vicieux. En ayant peur de transpirer, l’individu concerné produit une sudation excessive. De nombreuses études ont démontré qu’un quart des individus souffrant de phobie sociale étaient touché par l’hyperhidrose.

Touchant aussi bien les hommes que les femmes, l’Hyperhidrose augmente en fonction de l’hérédité et de l’obésité. D’autres études ont démontré que les individus originaires de l’Asie du Sud-est étaient plus enclins à développer une hyperhidrose.  

De nombreux spécialistes tirent la sonnette d’alarme pour mettre la lumière sur les conséquences de l’hyperhidrose sur le parcours professionnel. Lorsqu’il faut serrer des mains ou exercer un métier manuel, les personnes souffrant d’hyperhidrose sont souvent lésés voir discriminés. Le secteur de la restauration, par exemple, est particulièrement difficile d’accès puisque on associe à tort la transpiration excessive à un manque d’hygiène.

Les personnes souffrant d’hyperhidrose se fatiguent psychologiquement à user de stratagèmes et autres astuces censés dissimuler leur transpiration. A l’impact psychologique défavorable, s’ajoute des conséquences médicales et sanitaires. En effet, la transpiration excessive des pieds entraine des infections bactériennes sérieuses ainsi que des mycoses plantaires. Les sujets ayant une transpiration excessive sont aussi plus sensibles au risque de déshydratation et doivent boire régulièrement et plus que toute autre personne. Ils sont également invités à se laver quotidiennement pour éviter la prolifération des bactéries et à privilégier des vêtements tels que le coton ou le lin pour laisser la peau respirer.    

Aucun commentaire pour "Hyperhidrose : quand la sueur devient un calvaire"

Commentez l'article "Hyperhidrose : quand la sueur devient un calvaire"

Exprimez vous !