Un jeune Mexicain de 18 ans a inventé un soutien-gorge permettant de déceler un cancer du sein dès les premiers signes.
Découvrez cette incroyable et belle histoire

Un soutien-gorge connecté pour détecter le cancer du sein

Julian Rios Cantu a 18 ans.

Son enfance et son adolescence ont été assombries par la maladie de sa mère, qui a souffert de 2 cancers du sein. Elle a frôlé la mort, et a dû subir une double mastectomie (ablation des 2 seins).
En cause : le diagnostic tardif de la maladie.

Alors, Julian a décidé d’inventer un système qui aiderait à déceler les premiers signes de cancer du sein, parce que comme il le dit « Dis-moi, tu confierais la vie de ton être le plus cher à une méthode d’autopalpation ? Pas nous ».

C’est ainsi qu’est né Eva, le premier soutien-gorge détecteur de cancer du sein.

Ce soutien-gorge unique en son genre est muni de capteurs de texture, de température et de couleur. Il doit être porté entre 60 et 90 minutes par semaine.

Les données relevées par ces capteurs sont envoyées via Bluetooth sur une application mobile et web qui les analyse et envoie les résultats à la femme et à son médecin. Le diagnostic est hebdomadaire : un changement de température par exemple peut indiquer un afflux sanguin anormal, qui peut signaler que des vaisseaux nourrissent des cellules cancéreuses.

 

 

Julian a créé son entreprise, Higia Technologies, pour fabriquer Eva.

Son invention lui a déjà valu 2 récompenses prestigieuses : le prix Everis au Mexique, qui récompense les entrepreneurs innovants dans le domaine de la santé et des biotechnologies, et le 1er prix du Global Student Entrepreneur Award (GSEA) en Allemagne.

Suivant Maux de tête : quand faut-il s'inquiéter ?

Aucun commentaire pour "Un soutien-gorge connecté pour détecter le cancer du sein"

Commentez l'article "Un soutien-gorge connecté pour détecter le cancer du sein"