La couleur des selles d'un nourrisson peut signaler une grave maladie du foie.

Surveiller la couleur des selles de votre bébé peut lui sauver la vie

La couleur des selles d'un bébé peut varier du jaune d'or à l'ocre bronze en passant par le vert prairie. Rien d'anormal à cela, tant que cette couleur n'est pas trop pâle : des selles décolorées peuvent être le signe d'une maladie hépatique.

En effet, cette couleur est donnée par la bile, qui est un liquide jaune ou vert sécrété par le foie et dont la teinte n'est pas modifiée par le lait dont on nourrit les nourrissons. La bile est normalement éliminée par les selles. Des selles trop pâles indiquent donc un mauvais fonctionnement de l'organisme appelé cholestase, «conséquence d'une anomalie de la formation ou de l'élimination de la bile», explique le Pr Emmanuel Jacquemin, hépatologue pédiatre au CHU Bicêtre (Paris). C'est-à-dire que soit la bile n'est pas formée normalement, soit elle ne parvient pas dans les intestins. Le Pr Jacquemin poursuit son explication : «La bile engorge le foie, qui s'abîme très vite». 
La bile peut donc être déversée dans le sang au lieu de l'être dans l'intestin, et elle colore alors la peau et les yeux en jaune, provoquant un ictère. Mais la coloration jaune de la peau ne signale pas toujours une maladie grave : de nombreux nouveaux-nés présentent un ictère physiologique sans gravité qui disparaît grâce à une simple exposition à la lumière. Dans ce cas-là, la couleur des selles est normale.

Comment s'appelle cette maladie ?
Cette maladie s'appelle la cholestase néotanale, ce qui  signifie littéralement "arrêt ou ralentissement de la circulation de la bile touchant le nouveau-né".
Dans 1 cas sur 2, la cholestase est due à un rétrécissement (atrésie) des voies biliaires.

Quels sont les risques pour le bébé ?
La bile qui stagne dans le foie peut provoquer une cirrhose dès le 2ème mois
La cholestase s'accompagne d'une carence en vitamine K (qui permet une bonne coagulation du sang) : le bébé risque donc des hémorragies.

Est-ce que ça se soigne ?
Dépistée suffisamment tôt, la cholestase néotanale due à une atrèsie des voies biliaires est prise en charge chirurgicalement dès le 1er mois de vie, ce qui permet d'éviter que le foie ne soit trop abîmé. «Idéalement, il faudrait un diagnostic dans les 15 premiers jours de vie» précise le Pr Jacquemin.
​Si le dépistage survient après 4 mois, l'enfant devra subir une greffe du foie quand il aura entre 2 et 3 ans.

Une sortie précoce de la maternité diminue les chances que l'équipe médicale remarque que les selles sont trop pâles.

C'est pourquoi l'Association Maladies Foie Enfants (AMFE) lance une campagne appelée "Alerte jaune" pour alerter sur cette maladie et inciter les parents à surveiller les selles de leur nourrisson.

Une échelle colorimétrique, permettant aux parents de repérer à partir de quand la couleur des selles est trop pâle, sera probablement insérée dans le carnet de santé dès 2015.

EN CAS DE DOUTE, ALERTEZ VOTRE MÉDECIN : LA CHOLESTASE NÉONATALE EST UNE URGENCE VITALE.

Combien de bébés sont touchés ?
Environ 300 nouveaux-nés sont atteints chaque année de cholestase néonatale.

Regardez la  vidéo "La minute blonde pour l'alerte jaune"

 

Pour en savoir plus, consultez le site de l'AFME

​Lire également 
Les pleurs du bébé peuvent révéler certaines maladies graves

 

Suivant Schumacher : un coma sans issue ?

Aucun commentaire pour "Surveiller la couleur des selles de votre bébé peut lui sauver la vie"

Commentez l'article "Surveiller la couleur des selles de votre bébé peut lui sauver la vie"