Les acouphènes sont des bruits gênants (sifflement plus ou moins aigu, bourdonnement, tintement, souffle rythmé avec chaque battement de coeur) qu'une personne perçoit sans qu'ils existent réellement.
Ils peuvent être constants ou intermittents, et ont parfois un impact considérable sur la vie des personnes qui en souffrent.
Les acouphènes concernent le plus souvent les personnes âgées mais ils peuvent aussi toucher les enfants dès leur plus jeune âge.

Origine des acouphènes

Les acouphènes chroniques sont souvent un symptôme d'un problème plus large, notamment :

  • un choc à la structure crânienne et cervicale ou à l'articulation temporo-mandibulaire qui se trouve proche de l'oreille (suite, par exemple, à un accident de voiture)
  • une hypertension artérielle
  • un diabète qui a provoqué des dommages aux artères et aux artérioles qui alimentent l'oreille interne.
  • la maladie de Ménière (maladie touchant l'oreille interne et qui provoque, outre des acouphènes, vertiges et parfois surdité).

(pour consulter la liste complète des causes d'acouphènes, cliquez ici)

A noter que des acouphènes passagers peuvent apparaître après un gros rhume ou une grippe, mais ils disparaissent généralement spontanément.
Pour éviter les acouphènes, il faut améliorer la circulation cérébrale, en particulier la microcirculation autour de l'appareil auditif (attention à la consommation de sel).

Si la médecine traditionnelle a peu (voire pas) de traitements à proposer pour soulager les acouphènes, la médecine naturelle a plusieurs solutions pour en venir à bout.

[SOINS NATURELS] Comment soulager les acouphènes

1. LE MAGNÉSIUM

Des études récentes effectuées sur des sujets souffrant de problèmes d'audition dus à un traumatisme acoustique démontrent qu'une supplémentation en magnésium pourrait améliorer l'audition et la sévérité des acouphènes.
Selon l'étude Suvimax, 77 % des femmes et 75 % des hommes en France sont en-dessous de l'apport nutritionnel conseillé en magnésium.
Si l'on rassemble ces 2 points, il paraît évident d'inclure une supplémentation en magnésium lorsqu'on souffre d'acouphènes.

Comment faire ?

  • Jour 1 : 200 mg le matin
  • Jour 2 et 3 : 200 mg le matin et le soir
  • Jour 4 et 5 : 200 mg matin, midi et soir
  • Jour 6 et plus : rajoutez 200 mg tous les 2 jours

Le magnésium est à prendre à la dose « sublaxative », c'est-à-dire la dose maximale journalière qui ne perturbe pas votre transit (donc la dose précédant celle provoquant un transit accéléré et des selles liquides).

Pour savoir quels sont les aliments riches en magnésium, cliquez ici

2. LE GINKGO BILOBA

Le ginkgo biloba est connu pour réduire la viscosité sanguine et permet une meilleure circulation du sang au niveau cérébral.
La Fédération Européenne des Associations d'Acouphéniques déclare un taux de réussite élevé auprès des médecins européens qui utilisent les extraits standardisés de ginkgo administrés dans les 3 premiers mois de l'apparition des symptômes, à raison de 240 mg par jour.
Il est dont important d'agir dès l'apparition des acouphènes.

Comment faire ?

La dose recommandée est de 2 prises de 120 mg dans la journée

Attention :

  • le ginkgo est déconseillé aux personnes qui prennent des médicaments anticoagulants car il pourrait accentuer leurs effets.

  • il est également recommandé d'arrêter la prise de ginkgo 2 semaines avant toute intervention chirurgicale.

Pour connaître les autres bienfaits du ginkgo biloba, cliquez ici 

 

3. LA PETITE PERVENCHE

La vinpocetine est un dérivé de l'alcaloïde vincamine qui se trouve dans la petite pervenche.
Cette substance a été étudiée en Europe et en Asie depuis les années 1970 pour soulager les problèmes cérébrovasculaires.
A n'importe quel moment après le traumatisme, la prise de vinpocetine amène une diminution significative de la sévérité des acouphènes chez 66 % des individus testés et améliore l'audition chez 79 % d'entre eux.
Par ailleurs, une étude démontre que la vinpocetine est efficace dans le traitement de la maladie de Ménière, améliorant l'audition ainsi que les vertiges associés à cette maladie.

Comment faire ?

La vinpocetine se trouve sous forme de gélules, généralement dosées à 10 ou 15 mg.
La dose journalière recommandée est de 2 à 3 gélules.

Pour découvrir les autres bienfaits de la petite pervenche, cliquez ici

 

4. ÉVITEZ LES TENSIONS ET LE STRESS

Les tensions musculaires au niveau des épaules, du cou et de la mâchoire bloquent la circulation sanguine vers la tête et ont donc souvent un impact sur la sévérité des acouphènes.
Ces tensions sont provoquées par le stress : la gestion du stress est donc un élément important du traitement anti-acouphènes. Or les acouphènes sont eux-mêmes une source de stress ...

La relaxation et la méditation s'avèrent très efficaces pour sortir de ce cercle vicieux.

Pour en savoir plus sur la méditation, cliquez ici

Crédits photos :
Tinnitus - Image point fr - Shutterstock.com
Element of Magnesium with magnifying glass - adriano_cz - Fotolia.com
Ginkgo Biloba - Nixki - Fotolia.com
Petite pervenche, Vinca minor - JAG Images - Fotolia.com

Depressed business woman - Kaspars Grinvalds - Fotolia.com
 

Suivant [ENG] 8 simple and natural methods to fight against wrinkles

Aucun commentaire pour "[SOINS NATURELS] Comment soulager les acouphènes"

Commentez l'article "[SOINS NATURELS] Comment soulager les acouphènes"