Des chercheurs britanniques (université de Manchester) ont découvert que les oreillers pullulent de petits organismes pas toujours bien acceptés par certaines personnes en particulier les asthmatiques et les individus ayant un système immunitaire défaillant.

Nous savions depuis longtemps que les matelas contenaient un grand nombre d'acariens se nourrissant de poussières et des pellicules de peau ainsi que de champignons microscopiques. Cette nouvelle découverte montre que les oreillers sont également particulièrement habités par un ensemble de petits organismes comprenant :

  • Des micros champignons de type Aspergillus fumigatus surtout à l'intérieur des oreillers synthétiques
  • Des levures de diverses variétés (du pain, du vin, des zones humides)

Ces êtres vivants finissent par s'organiser à l'intérieur d'un écosystème miniature dans lequel les uns utilisent des excréments des autres pour survivre.

Certains individus prédisposés à l'asthme, ceux ayant des capacités immunitaires affaiblies, les personnes allergiques, les individus présentant une immunodéficience humaine (sida), les personnes présentant des infections pulmonaires ou des sinus (particulièrement à Aspergillus) doivent finalement se méfier et éviter le contact avec ce type d'oreiller.

Il semble donc nécessaire de recouvrir les objets susceptibles de contenir ce type de micro-organismes allergisants en utilisant une house imperméable. Le lavage fréquent et l'aspiration des literies semblent également conseillés.

Suivant Gliome et cannabis.

Aucun commentaire pour "Notre oreiller : un monde à part..."

Commentez l'article "Notre oreiller : un monde à part..."