La maladie de Lyme est une infection bactérienne transmise par les tiques qui peut toucher aussi bien les animaux que les humains (ce que l'on appelle une zoonose).

Encore mal connue, elle est trop souvent mal identifiée et donc mal prise en charge. Pourtant, ses conséquences peuvent être très graves.

Maladie de Lyme : ce que vous devez savoir

Comment peut-on être infecté ?

Certaines tiques (pas toutes) sont porteuses d'une bactérie appelé borrelia (l'autre nom de la maladie de Lyme est la borréliose). Il suffit d'être mordu par une tique porteuse de la borrelia pour être atteint par la maladie.
C'est le plus souvent lors de promenades en foret que se fait la rencontre avec les tiques, qui sautent sur les animaux et les humains afin de se nourrir de leur sang.

La morsure de la tique est indolore (car la tique injecte un anesthésiant lors de la morsure), et seul un examen minutieux du corps et du cuir chevelu permet de détecter sa présence.
Plus une tique reste longtemps accrochée sur son "hôte", plus le risque d'être infecté est grand.

Quels sont les signes qui indiquent une infection ?

  • 1ère phase de l'infection, de 3 à 30 jours après la morsure : apparition d'une plaque rouge circulaire, qui s'étend.
  • 2ème phase de l'infection, de 1 à 6 mois après la morsure : fatigue, maux de tête, douleurs articulaires (genoux et coudes), rougeurs cutanées, palpitations cardiaques, paralysie.
  • 3ème phase de l'infection, si rien n'a été fait malgré les symptômes précédents : tous ces symptômes deviennent chroniques (ils apparaissent et disparaissent de façon cyclique), devenant très invalidants pour le malade.

Existe-t-il un test de dépistage ?

La difficulté majeure face à la maladie de Lyme est de poser le diagnostic.
En effet, la diversité des symptômes et le manque d'expérience de nombreux médecins sur cette maladie font que de nombreux malades ne sont pas diagnostiqués correctement et voient leurs conditions de vie de dégrader de façon parfois dramatique (la maladie de Lyme pouvant entraîner une paralysie entre autres).

Il existe 2 tests permettant de détecter la maladie de Lyme, mais leurs efficacité n'est pas optimale :

  • le test Elisa détecte la présence dans le sang d'anticorps spécifiques (c'est-à-dire qu'il permet de savoir que l'organisme du malade lutte contre la maladie de Lyme). Son inconvénient est qu'il ne les détecte pas au stade initial, et donc que le résultat peut être négatif alors que le malade déjà infecté par la borrelia.
  • le test Western Blot est pratiqué si le test Elisa est positif, afin d'en confirmer le résultat.

Ces 2 tests ne sont donc pas totalement fiables. De plus, ils ne sont pas capables de détecter une forme de la maladie de Lyme apparue plus récemment eu Europe et aux États-Unis et venant du Japon (la borrelia miyamotoi).
Ce problème de diagnostic constitue, pour de nombreux médecins, un véritable scandale sanitaire. Et une centaine de malades Français ont décidé de porter plainte contre les laboratoires commercialisant les tests inefficaces.

Peut-on se protéger contre la maladie de Lyme ?

Il n'existe aucun traitement prophylactique (de prévention) contre la borréliose.
La protection contre la maladie relève uniquement du comportement de chacun.

  • Il est primordial, lors de promenades en zones à risque (en foret notamment), de porter des vêtements couvrants : pantalons, manches (même légères), chaussettes, chapeau (les tiques s'accrochent aussi sur le cuir chevelu).
  • On trouve des répulsifs en pharmacie, et certains produits naturels sont très efficaces contre les tiques (attention cependant : demander un avis médical avant de les utiliser sur les jeunes enfants ou les femmes enceintes).
  • Au retour de la promenade (ou de la journée de travail pour les agriculteurs, gardes-forestiers, ...), il faut procéder à une inspection minutieuse de l'ensemble du corps et du cuir chevelu en prêtant une attention particulière aux plis et aux zones couvertes de poils (aisselles, aine, arrière des oreilles, pubis, ...).

Soyez vigilants ! Avant d'être gorgées de sang, les tiques sont très petites et sont parfois difficilement visibles, surtout en cas de forte pilosité.

Si une tique est trouvée et qu'elle est plantée, il faut être très prudent dans la façon de l'enlever : en effet, si la tête de la tique reste plantée, elle continuera à diffuser les bactéries dans le sang.
Il existe un petit instrument appelé tire-tique spécialement conçu pour retirer les tiques sans danger.
N'utilisez pas de produit chimique pour détacher la tique car cela pourrait augmenter sa régurgitation de bactéries.

Quelles sont les zones à risque ?

En France, on trouve des tiques partout au-dessous de 1500 m d'altitude.
​Les régions dans lesquelles les cas les plus nombreux ont été diagnostiqués se trouvent dans le centre (Auvergne, Limousin, Poitou-Charente, Rhone-Alpes) et en Alsace-Lorraine.

Ailleurs dans le monde, la maladie de Lyme est présente partout ou presque.
Les pays les plus touchés sont :

  • Argentine
  • Bolivie
  • Chili
  • Cuba
  • Egypte
  • Honduras
  • Mongolie

Mais aucun pays n'est réellement épargné, et on trouve notamment la maladie de Lyme en :

  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angleterre
  • Australie
  • Autriche
  • Autriche
  • Belgique
  • Bélize
  • Bielorussie
  • Bosnie Herzégovine
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Canada
  • Chine
  • Chypre
  • Colombie Britannique
  • Corée du nord
  • Corée du sud
  • Croatie
  • Danemark
  • Ecosse
  • Espagne
  • Estonie
  • France
  • Géorgie
  • Grèce
  • Hongrie
  • Inde
  • Irak
  • Iran
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Japon
  • Kazakhstan
  • Kénya
  • Lettonie
  • Liechtenstein
  • Lithuanie
  • Luxembourg
  • Macédoine
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mexique
  • Moldavie
  • Montenegro
  • Mozambique
  • Norvège
  • Ouzbékistan
  • Pays Bas
  • Pays de Galles
  • Pérou
  • Pologne
  • Portugal
  • République Tchèque
  • Roumanie
  • Russie
  • Sénégal
  • Serbie
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Suède
  • Suisse
  • Tadjikistan
  • Taiwan
  • Tunisie
  • Turquie
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vénézuéla

​​Crédit photo : Tick with his head sticking in human skin, red blotches indicate an infection - Smileus - Shutterstock.com

Suivant LES 8 CAUSES DE FATIGUE A NE PAS IGNORER

1 commentaire pour "Maladie de Lyme : ce que vous devez savoir"

Commentez l'article "Maladie de Lyme : ce que vous devez savoir"