Une équipe de chercheurs de l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) a fait une découverte qui pourrait bouleverser la prise en charge des leucémies, et peut-être de tous les cancers.

Explications.

Leucémie et cancers : une nouvelle piste pour mieux les combattre

L’équipe du Dr Cohen, coordonnateur du centre d’investigation clinique de biothérapie de l’hôpital Henri-Mondor AP-HP, travaille sur le traitement des leucémies, et en particulier sur le problème du rejet lors des greffes de cellules sanguines.

Ce rejet est dû au greffon, c’est-à-dire aux cellules sanguines transfusées au malade à partir d’un donneur. En effet, les cellules du receveur sont attaquées par un type particulier de globules blancs du donneur, appelés les lymphocytes T et responsables de l’immunité cellulaire : ce sont eux qui détruisent les cellules « étrangères ».
Au contact du sang du receveur, les lymphocytes T du donneur entrent en action, et provoquent le rejet de la greffe.

Au cours de leurs expériences, les chercheurs ont constaté que ce phénomène de rejet était limité en présence dans le sang du donneur d’un autre type de lymphocytes T : les cellules T régulatrices (Treg).
La poursuite de leurs recherches leur a permis de mettre en évidence le mécanisme qui permet aux cellules Treg de s’activer et de freiner l’action des lymphocytes T grâce à un récepteur spécifique appelé TNFR2.
Ce récepteur agit comme un interrupteur : quand il est activé, il freine la réponse immunitaire.

Ce mécanisme pourrait être exploité pour limiter, voire supprimer, les phénomènes de rejet lors de greffes de cellules sanguines : en injectant des cellules Treg dans le sang du donneur, on devrait ralentir l’activité des lymphocytes T responsables de la réaction immunitaire et éviter ainsi les rechutes de leucémies post-greffe.

Les chercheurs émettent aussi l’hypothèse qu’à l’inverse, en bloquant le récepteur TNFR2 sur les cellules régulatrices Treg, les lymphocytes T pourraient rester actifs et participer à la destruction des cellules cancéreuses.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Blood

Source : Inserm

Crédit photo : laboratory - Alexander Raths - Shutterstock.com

Suivant Thé vert, thé noir, thé blanc, thé rouge : quels sont leurs bienfaits ?

1 commentaire pour "Leucémie et cancers : une nouvelle piste pour mieux les combattre"

Portrait de antoine maboyi
J'aime 0

BONNE RECHERCHE ET C EST UNE EVOLUTION ET QUEL PROGRES ?

Commentez l'article "Leucémie et cancers : une nouvelle piste pour mieux les combattre"