Le bonheur est inscrit dans les gènes …  des femmes !

Oui, le gène du bonheur existe, et il est réservé aux femmes.
Cette nouvelle étonnante est le fruit du travail de chercheurs de l'Université de Floride du sud. Ils avaient constaté lors de précédentes études que les femmes étaient beaucoup plus nombreuses à se dire heureuses que les hommes. Ils ont donc cherché ...  et ont trouvé sur le gène codant la MAOA (monoamine oxydase A) un allèle qui suscite des sentiments de plénitude et de satisfaction chez la femme, alors qu'il est lié à des comportements agressifs et à l'alcoolisme chez l'homme.

Comment ce gène du bonheur agit-il ?
Notre cerveau secrète des neurotransmetteurs (substances chimiques qui transmettent l'influx nerveux, donc les « messages », d'un neurone à l'autre, ou d'un neurone à un muscle, à une glande, …). Parmi eux, les monoamines qui agissent positivement sur l'humeur.
Ces monoamines sont dégradées (décomposées en molécules plus petites) par des enzymes. Les enzymes sont codées (« programmées ») par des gènes. C'est la monoamine oxydase A (MAOA) qui dégrade les monoamines (la dopamine et la sérotonine notamment).
Il se trouve que la variante du gène étudiée par les chercheurs rend son action moins efficace : il code moins bien l'enzyme MAOA, ce qui diminue la dégradation des molécules du bonheur que notre cerveau sécrète.

Toutes les femmes ne sont cependant pas égales face au gène du bonheur : il faut, pour qu'il soit actif, avoir la bonne variante du gène, et en bonne quantité. Chaque personne peut en effet en avoir 0, 1 ou 2. Mais peu importe pour les hommes : cette variante est inopérante pour eux, peut-être, pensent les chercheurs, à cause de la testostérone qui bloquerait son action.

Suivant Les lingettes pour bébé sont-elles dangereuses ?

Aucun commentaire pour "Le bonheur est inscrit dans les gènes … des femmes !"

Commentez l'article "Le bonheur est inscrit dans les gènes … des femmes !"