Les noyaux gris centraux sont des zones situées en profondeur du cerveau. De volumineux noyaux de substance grise, de part et d’autre du troisième ventricule du cerveau antérieur, servant de relais et effectuant une partie des opérations d’intégration des messages permettent au cortex cérébral, c'est-à-dire à la partie située en périphérie du cerveau, substance grise, de comprendre toutes les informations provenant de l'extérieur et de l'intérieur du corps. Le thalamus joue, entre autres, ce type de rôle.

Une expérience importante vient de se dérouler aux États-Unis. Elle avait pour but de stimuler un individu en état de conscience minimale, état qui ne doit pas être confondu avec le coma. L'état de conscience minimale de ce patient ne lui permettait que de remuer un doigt ou un oeil.

Le résultat de cette expérience, qui a réussi, a été de pouvoir stimuler le thalamus pour, en quelque sorte, réveiller le patient. Pour cela, un boîtier a été implanté à l'intérieur de sa poitrine. La stimulation du thalamus a permis d'augmenter le faible niveau de conscience déjà existant mais insuffisant pour permettre au patient de s'exprimer, de manger, en fait de vivre normalement.

Les stimulations n'ont pas eu lieu de manière continue mais uniquement par épisodes. L'expérience s'est déroulée en double aveugle, ne permettant ni au corps médical ni au patient, qui a désiré garder l'anonymat, de connaître les moments où la stimulation fonctionnait réellement, et ceci durant six mois.

Bien entendu, l'expérience, qui constitue un progrès majeur dans le domaine de la neurobiologie, doit être réitérée pour apporter la preuve de l'intérêt (médical) de cette stimulation thalamique (du thalamus).

Pour le Dr Nicholas Schiff, qui est le principal auteur de l'étude, il est nécessaire maintenant de savoir si l'état de conscience va se maintenir durant les phases où la stimulation n'a pas lieu, c'est toute la question. Ce spécialiste médical précise d'autre part qu'il est nécessaire que certaines zones du cerveau soient préservées pour que cette expérience soit efficiente.

Source : revue scientifique britannique Nature.

Suivant L'araignée peut-elle venir en aide au défaut de turgescence du pénis?

Aucun commentaire pour "La stimulation d'un état de conscience minimale est-elle possible ?"

Commentez l'article "La stimulation d'un état de conscience minimale est-elle possible ?"