L'endométriose est une maladie exclusivement féminine qui se traduit par de fortes douleurs durant les règles.

Retrouvez dans ce dossier tout ce qu'il faut savoir sur cette pathologie, encore très mal connue …

L'essentiel sur l'endométriose

QU'EST-CE QUE L'ENDOMÉTRIOSE ?

 

L'endométriose s'explique par le fait que le tissu qui recouvre normalement l'intérieur de l'utérus (l'endomètre) se développe hors de celui-ci et migre vers :

et plus rarement vers :
 

  • le cerveau

  • les poumons

  • le tube digestif

  • les bras

  • les cuisses

Même situées hors de l'utérus, ces cellules continuent à réagir aux variations hormonales : elles se gorgent de sang au moment des règles.
Ceci entraîne des douleurs, dont l'intensité varie selon la dimension de l'amas de cellules ayant migré, et qui peut aller de la  taille d'une tête d'épingle à celle d'une pomme ...

 

POURQUOI EST-ELLE DIFFICILE À DIAGNOSTIQUER ?

 

L'endométriose est une maladie encore mal connue, car les douleurs liées aux règles ont trop longtemps été considérées comme "normales", et aujourd'hui encore on consière qu'1 femme sur 2 n'a pas connaissance de cette pathologie.
Malgré la reconnaissance (tardive) de cette maladie, ses symptômes sont peu spécifiques et une femme devrait attendre entre 7 et 9 ans avant d'être diagnostiquée comme atteinte d'endométriose.
Aujourd'hui, elles sont nombreusesà se regrouper au sein d'associations. Les médias quant à eux communiquent de plus en plus à ce sujet.

Et pourtant …
D'après les statistiques, 1 femme sur 7 serait touchée par l'endométriose. Concrètement, 3 millions de femmes en France en souffrent.

 

SYMPTÔMES

Le principal symptôme de l'endométriose est une douleur vive, intense (si forte que tout mouvement devient impossible), ressentie pendant les règles.

Mais d'autres signes sont également à prendre en compte, tels que douleurs sciatiques, douleurs lombaires et pelviennes qui apparaissent avant ou après les règles.
Les rapports sexuels sont souvent douloureux (dyspareunie)

Pour en savoir plus, cliquez ici 

 

CAUSES

L'endométriose peut être causée par 2 facteurs :

  • la génétique

  • les éléments environnementaux : en effet, certaines substances chimiques telles que les dioxines ou les bisphénols A peuvent s'introduire dans l'organisme et dérégler le système hormonal, ce qui augmente le risque d'endométriose

 

Pour en savoir plus, cliquez ici 

 

LIEN ENTRE ENDOMÉTRIOSE ET INFERTILITÉ

Le résultat est sans appel : dans 40% des cas, quand une femme souffre d'infertilité, c'est une endométriose qui est finalement diagnostiquée.
Mais cela ne signifie pas forcément qu'une femme atteinte d'endométriose va avoir des difficultés à tomber enceinte.
Heureusement, les problèmes de fertilité peuvent être résolus dans 70% des cas, à condition que le diagnostic se fasse rapidement.

 

LA MÉNOPAUSE : SOLUTION AUX PROBLÈMES ?

L'endométriose disparaît généralement à l'arrivée de la ménopause puisque cette dernière signe la fin des règles.
Cependant, les lésions sont encore présentes, c'est pourquoi il faut régulièrement se faire surveiller et extraire les kystes endométriosiques de l'ovaire, si besoin, car ils pourraient engendrer un cancer ovarien.

 

EXAMENS POUR DIAGNOSTIQUER L'ENDOMÉTRIOSE

Afin de confirmer ou infirmer cette maladie, le médecin traitant peut prescrire un bilan complet avec toucher vaginal et échographie endovaginale, mais cette dernière n'est pas efficace à 100% puisqu'elle ne permet pas forcément de déceler une endométriose.
L'examen réellement efficace est l'hystéroscopie, qui consiste à examiner l'intérieur de l'utérus grâce à un appareil muni d'un système optique, ou de passer une IRM auprès d'un radiologue spécialiste de l'endométriose.

 

COMMENT Y REMÉDIER ?

Des pilules contraceptives contribuent à soulager les douleurs liées à l'endométriose :

  • pilule oestro-progestative (qui permet de faire cesser les règles)

  • pilule composée de progestérones (si la première ne fonctionne pas)

La ménopause artificielle, provoquée par injection de substitus hormonaux entrapine la fin des règles donc la fin de l'endométriose.

La chirurgie peut prendre 2 formes :

  • intervention (souvent en urgence) pour enlever un ou plusieurs kystes endométriosiques suite à une crise douloureuse paroxystique
  • ablation de l'utérus afin d'éliminer définitivement la cause de l'endométriose.

 

Crédit photo : This pain is so exhaustive - gpointstudio - Fotolia.com 

Suivant 4 astuces naturelles pour soulager l'endométriose

Aucun commentaire pour "L'essentiel sur l'endométriose "

Commentez l'article "L'essentiel sur l'endométriose "