Copyright 2005 Dr Martzolff Richard (Encyclopédie médicale Vulgaris)

En Angleterre, l'administration vient de mettre au point le gobstopper, entendez par là le "stoppeur de crachats". Il ne s'agit pas d'une farce mais réellement d'une méthode pour identifier les délinquants coupables de coups et blessures ou en tout cas de nuisances publiques sur les chauffeurs et policiers anglais.

Les chauffeurs de bus de Londres ont reçu un sac pour recueillir un peu de salive (quand on leur crache dessus), des gants stériles et 2 tampons sous forme de kit permettant ainsi de récupérer des prélèvements de la salive de leur agresseur, qui seront ensuite étudiés par des laboratoires spécialisés.

L'ADN, qui est recueilli de cette façon, est comparé à celui détenu dans le fichier national, ce qui permettra peut-être, en comparaison avec l'ADN des individus fichés, d'identifier «les malséants».

Suivant Augmentation de volume de la prostate (ce qu'il faut faire)

Aucun commentaire pour "L'adn dénonce les cracheurs"

Commentez l'article "L'adn dénonce les cracheurs"