Fast-food : de nouveaux risques identifiés

Asthme, eczéma, rhinite : la consommation régulière et fréquente de fast-food augmente le risque d'aggravation chez les enfants et les adolescents.

Une étude de très grande envergure, menée par des chercheurs de l'Université d'Auckland sur 500 000 enfants (181 000 âgés de 6 à 7 ans et 319 000 âgés de 13 à 14 ans) dans une centaine de pays, révèle que la consommation fréquente de fast-foods augmente significativement le risque d'asthme sévère, d'eczéma et de rhinite.

L'analyse est sans appel : le lien entre la consommation de fast-food au moins 3 fois par semaine et l'aggravation des symptômes ne fait aucun doute, quels que soient le pays, le niveau social ou le sexe. Des travaux supplémentaires vont maintenant s'attacher à expliquer ce phénomène. Car "si cette association (...) était prouvée, elle aurait une signification majeure en termes de santé publique alors que la consommation de fast-food continue à augmenter au niveau mondial", précisent les chercheurs.

Les résultats de cette étude rejoignent ceux d'une précédente enquête menée en 2010 qui démontrait déjà que la consommation par des patients asthmatiques de repas riches en graisses saturées pouvaient augmenter l'inflammation des voies respiratoires, voire bloquer la réaction à la Ventoline.

Il semblerait que la consommation d'au moins 3 fruits par semaine réduit ce risque de 10 à 15%.

 

Suivant Dépistage : bientôt un seul test pour 3 cancers ?

Aucun commentaire pour "Fast-food : de nouveaux risques identifiés"

Commentez l'article "Fast-food : de nouveaux risques identifiés"