Depuis l'Antiquité, une plante a la réputation de lutter contre la mélancolie : le millepertuis ! Les études prouvent que le millepertuis, lorsqu'il est correctement dosé et utilisé, est aussi efficace que les médicaments chimiques les plus violents, avec moins d'effets secondaires.

Dépression : le secret du millepertuis

MILLEPERTUIS VS ANTIDÉPRESSEURS CHIMIQUES 

Depuis une méta-analyse réalisée en 1996 sur plus de 1 700 patients, la réflexion a été attirée sur le millepertuis car il présentait sur les troubles dépressifs une action comparable à celle des antidépresseurs chimiques.
Ainsi de nombreuses études ont été menées sur des milliers de patients et démontrent sans équivoque l'équivalence, parfois même la supériorité du millepertuis par rapport aux antidépresseurs chimiques !
Cette plante extraordinaire serait efficace pour atténuer l'anxiété liée à la dépression et aurait un effet remarquable sur la qualité de vie.

 

DES MOLECULES BIENFAISANTES

Malgré les recherches, le mode d'action du millepertuis n'est pas encore totalement déchiffré. Il est bien évidemment fort probable que l'ensemble des constituants de la plante participe à son activité thérapeutique, alors que l'on a longtemps considéré un de ses pigments, l'hypéricine, comme étant le principe actif essentiel.
Mais des études ont montré que son activité était trop faible : il semble aujourd'hui que l'hyperforine associée à l'adhyperforine soient les molécules responsables du rééquilibrage de la chimie du cerveau.

La dépression est étroitement liée à des altérations de la conduction des informations d'un neurone à l'autre grâce aux neurotransmetteurs.
Le mécanisme d'action du millepertuis ressemble à celui de la plupart des antidépresseurs chimiques : il optimise la production et la circulation des neurotransmetteurs.
Ainsi, cette plante empêche leur destruction et permet donc d'augmenter leur présence dans les synapses du cerveau et de faciliter les connexions neuronales.

En somme, on ne guérit pas la cause de la dépression mais on permet à l'organisme d'affronter plus sereinement cette période difficile.

 

QUELQUES PRECAUTIONS

Depuis quelques années, le millepertuis est reconnu en France et dispose d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) en tant que médicament dans les indications de « dépression légère et transitoire ».
Il est en vente libre et vous pouvez l'utiliser en toute sécurité, mais si vous suivez déjà un autre traitement médicamenteux, quelques précautions s'imposent car comme tout principe actif aux puissants effets, il présente des interactions avec certaines classes de médicaments.
Le millepertuis active les enzymes qui métabolisent les médicaments dans le foie, et de ce fait, il peut en diminuer les effets.

Si vous utilisez un de ces médicaments :

  • anticoagulants
  • contraceptifs oraux
  • antirétroviraux (utilisés en cas de VIH)
  • certains antiépileptiques ou thymorégulateurs

consultez un médecin avant d'entamer un traitement avec du millepertuis.

Des interactions ont aussi été relevées avec des médicaments antirejet utilisés en cas de greffe ou des anticancéreux.

Attention : cette plante ne doit en aucun cas être utilisée de manière conjointe à un antidépresseur chimique car un risque très sérieux d'effets indésirables graves existe, pouvant mener à la mort dans les cas les plus graves.
De même, par précaution, les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de 6 ans ne doivent pas le prendre sans avis médical.

Le millepertuis a parfois été accusé d'être phototoxique, mais les doses utilisées habituellement n'augmentent pas, ou très faiblement, la sensibilité de la peau aux rayons du soleil. Par mesure de précaution, les peaux très claires doivent éviter de s'exposer au soleil durant la prise de millepertuis ou le faire de manière très prudente.

 

MODE D'EMPLOI DU MILLEPERTUIS

L'usage traditionnel est de 2 à 4 g de plante sèche en infusion par jour, mais sous cette forme, la teneur en principes actifs et l'efficacité restent approximatives.
Des extraits standardisés à teneur garantie en molécules actives sont préférables.

Dans la majorité des études, la dose de 900 mg en 3 prises (3 x 300 mg) durant 6 semaines au minimum s'est montrée efficace.
Préférez une prise au cours des repas pour éviter toute irritation digestive.
Ses effets se font sentir généralement de façon graduelle après 2 à 3 semaines de traitement.

 

Crédit photo : Millepertuis s isolé sur blanc - Alfio Scisetti - 123rf.com

Suivant 6 symptômes qui indiquent que vous ne buvez pas assez d'eau

Aucun commentaire pour "Dépression : le secret du millepertuis "

Commentez l'article "Dépression : le secret du millepertuis "