Une méthode révolutionnaire a été mise au point par un Français, docteur en médecine, docteur en chirurgie, spécialiste en biomécanique, chirurgien orthopédique (entre autres), à Marseille : le Dr Jean-Marc Guichet. Cette méthode s'adresse aux patients souffrant de nanisme (achondroplasie, syndrome de Turner, etc...) : elle concerne les individus mesurant environ 1 m,25 pour lesquels des programmes d'allongement de 30 à 35 cm sont envisagés.

Ce chercheur a eu l'idée d'utiliser un clou centromédullaire télescopique, c'est-à-dire une tige de fer placée au centre d'un os et qui s'allonge très progressivement grâce un procédé ingénieux. Il s'agit du système Albizzia qui est maintenant utilisé à la place du fixateur externe circulaire mis au point par le professeur Gavril Abramovich Ilizarov. Cette méthode était basée sur l'utilisation de fixateur placé à l'extérieur de l'os et de forme circulaire.

Le fait de mettre un clou à l'intérieur de l'os possède de nombreux avantages, en particulier une véritable amélioration du confort du patient qui ne présente plus d'infections liées à la présence de corps étrangers traversant la peau (les tiges métalliques).

Le système Albizzia est constitué d'une tige métallique ressemblant à celle d'une clé à clic (déposée par la marque FACOM), c'est-à-dire possédant un double cliquet. La tige inoxydable et télescopique est constituée de deux tubes qui se vissent l'un dans l'autre. Chaque minuscule degré de rotation de la tige entraîne un allongement du clou. Ceci signifie que pour allonger cette tige coulissante, il suffit de tourner l'un des deux tubes.

Étant donné que cette tige est complètement noyée à l'intérieur de l'os que l'on souhaite allonger, Jean-Marc Guichet a eu l'idée d'inventer ce procédé d'allongement, basé sur la rotation interne ou externe de la jambe. Le patient doit tourner le pied vers l'intérieur ou vers l'extérieur à chaque fois qu'il doit rallonger l'os de sa jambe.

Ce procédé n'est quasiment pas douloureux à condition de ne pas être crispé ou contracté. Il y a néanmoins une précaution à prendre pour que l'allongement osseux réussisse : il s'agit de la préparation du patient et plus précisément de la préparation de ses muscles, qui nécessite un entraînement intensif pour gagner de la force musculaire.

En effet, la technique du Dr Guichet est plus douloureuse sans cette préparation consistant à hypertrophier le muscle (augmentation de volume du muscle) et qui a pour but d'entraîner une vasodilatation musculaire (accentuation de la circulation sanguine au niveau du muscle) et une multiplication des cellules musculaires.

En pratique, on procède tout d'abord à une anesthésie générale puis à l'intervention chirurgicale orthopédique qui dure à peu près deux heures par segment osseux. Ensuite, le clou centromédullaire est mis en place à l'intérieur de l'os après avoir scié en deux sections l'os que l'on désire allonger. Le clou est fixé l'intérieur de l'os, en bas et en haut sur chaque segment osseux, et c'est lui qui maintient les deux fragments dans la continuité l'un de l'autre. Le chirurgien Jean-Marc Guichet opère deux membres à la fois.

Les suites chirurgicales sont simples. Le lendemain, le patient peut commencer à marcher et à faire du vélo. Le but est d'obtenir un allongement de 5 cm sur une période de deux mois environ. Le patient peut avoir une activité physique et sportive normale, en dehors des sports de combat et des sports violents.

Les complications susceptibles de survenir à la suite de cette technique sont essentiellement une paralysie, une raideur ou une phlébite (caillot sanguin circulant dans le sang).

Suivant L'électrochimiothérapie révolutionne le traitement du cancer

Aucun commentaire pour "Comment grandir en un tour de pieds..."

Commentez l'article "Comment grandir en un tour de pieds..."