Une étude européenne, Epic, a mis en évidence qu'une consommation excessive de charcuterie est susceptible de conduire au cancer.

Une personne qui consomme en moyenne chaque jour 60 g de charcuterie a un risque de cancer du côlon et du rectum augmenté de 50%. Ceci est dû aux trops grandes quantités de nitrosamines contenues dans ce type d'aliments d'origine animale.

De plus, la charcuterie est également source d'acides gras mono insaturés en quantité variant de 40 à 50 % et d'acides gras polyinsaturés en quantité allant jusqu'à 12 %. C'est la raison pour laquelle cet aliment est déconseillé pour les patients présentant une hypercholestérolémie. Signalons au passage que le jambon, qui fait partie de la charcuterie, ne contient quant à lui que 3 à 8 % de graisses.

Heureusement, la charcuterie se rattrape en constituant environ 10 à 50 % des apports quotidiens en fer de l'organisme, sans parler du boudin dont 100 grammes couvrent la totalité des besoins d'une femme non ménopausée.

Suivant Réanimation et antioxydants

Aucun commentaire pour "Charcuterie et cancer"

Commentez l'article "Charcuterie et cancer"