Certains médicaments provoquent une fragilisation osseuse, ce qui peut entraîner une ostéoporose et des fractures à répétition.
​​Si vous prenez un des médicaments suivants sur le long terme, assurez-vous auprès de votre médecin qu'il soit indispensable, et que le nécessaire est fait pour compenser la perte osseuse qu'ils entraînent.

Ces médicaments qui détruisent vos os

L'os est formé de tissus vivants qui sont l'objet d'un remaniement continuel par des cellules spécifiques : les ostéoclastes éliminent les cellules osseuses anciennes pendant que les ostéoblastes en fabriquent de nouvelles.

Voici les principaux médicaments qui accélèrent la destruction osseuse, ou bloquent sa régénération (voir liste alphabétique complète à la fin de l'article).

ATTENTION : N'INTERROMPEZ JAMAIS UN TRAITEMENT MÉDICAL PRESCRIT PAR UN MÉDECIN. NE LE MODIFIEZ PAS SANS AVIS MÉDICAL.
Ces informations sur les médicaments ont pour but de vous permettre de mettre en place des solutions pour compenser les pertes osseuses.
Si vous souhaitez changer de traitement, parlez-en à votre médecin qui seul saura vous conseiller.

 

LA CORTICOTHÉRAPIE

Les corticoïdes synthétiques sont généralement utilisés comme anti-inflammatoires, par exemple en cas de maladie de Crohn, de polyarthrite rhumatoïde ou encore de rectocolite hémorragique.

  • Bétaméthasone (Betnesol, Célestamine, Célestène, Betneval, Buccobet, Daibobet, Diprolène, Diprosali, Diprosone, Diprostène)
  • Prednisolone (Solupred)
  • Prednisone (Cortancyl)

Ces traitements ne sont pas prévus pour être pris au long terme.
Si tel est le cas, les effets secondaires deviennent préoccupants avec notamment une détérioration des os.

 

LES ANTIÉPILEPTIQUES

Les médicaments suivants sont utilisés chez les patients épileptiques, mais également dans le traitement de certaines douleurs ou de certaines maladies psychiatriques.

  • Phénobarbital (Gardénal, Alepsal, Kaneuron)
  • Carbamazépine (Tégrétol)
  • Clonazépam (Rivotril)
  • Éthosuximide (Zarontin, Petinimid)
  • Gabapentine (Neurontin)
  • Phénytoïne (Dihydan)

La prise d'un complément alimentaire quotidien de vitamine D suffisamment dosé peut partiellement réduire leurs effets néfastes sur les os.

 

LES ANTIDÉPRESSEURS

Parmi les antidépresseurs, les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine peuvent conduire à une perte osseuse.

  • Citalopram (Seropram)
  • Escitalopram (Seroplex)
  • Fluoxétine (Prozac)
  • Fluvoxamine (Floxyfral)
  • Paroxétine (Deroxat, Divarius)
  • Sertraline (Zoloft)

 

LES ANTIPSYCHOTIQUES

La dégradation des os est associée aux antipsychotiques de première génération et à certaines molécules de deuxième génération lorsque l'utilisation se fait sur long terme.

Première génération

  • Chlorpromazine (Largactil)
  • Cyamémazine (Tercian)
  • Flupentixol (Fluanxol)
  • Halopéridol (Haldol)
  • Lévomépromazine (Nozinan)
  • Loxapine (Loxapac, Adasuve)
  • Zuclopenthixol (Clopixol)

Seconde génération

  • Amisulpride (Solian)
  • Rispéridone (Risperdal, Risperdaloro)

 

LES DIURÉTIQUES

Ces diurétiques sont utilisés en cas d'hypertension artérielle ou pour traiter certains œdèmes.

  • Furosémide (Lasilix, Aldalix
  • Bumétanide (Burinex)
  • Pirétanide (Eurélix)

 

LES TRAITEMENTS DU CANCER DU SEIN

Les femmes atteintes d'un cancer du sein reçoivent généralement des médicaments de la catégorie des inhibiteurs de l'aromatase qui bloquent la transformation des androgènes en oestrogènes. Or la carence en oestrogènes est une cause d'ostéoporose.
Les effets secondaires du traitement peuvent être déjoués par la pratique régulière du sport : course à pied, vélo, musculation, escalade, ...

 

LES AGONISTES DE LA GNRH

Ces médicaments ont pour but de réduire la sécrétion des hormones sexuelles en cas de cancer de la prostate, mais également chez les femmes en cas d'endométriose ou de kystes ovariens.

  • Triptoréline (Décapeptyl, Gonapeptyl)
  • Goséreline (Zoladex)
  • Buséréline (Bigonist, Suprefact)
  • Leuproréline (Enantone, Eligard)
  • Nafaréline (Synarel)
  • Gonadoréline (Lutrelef)

 

LES ANTICOAGULANTS

Les héparines non fractionnées :

  • héparine
  • calciparine

utilisées sur un long terme peuvent endommager la masse osseuse.

 

LES ANTI-ACIDES

Les inhibiteurs de la pompe à protons sont prescrits pour diminuer l'acidité de l'estomac en cas de reflux gastro-oesophagien ou d'ulcères d'estomac : ils diminuent l'absorption du calcium et du magnésium au niveau de l'intestin qui entraîne un affaiblissement de l'os à long terme.

  • Lansoprazole (Lanzar, Orgast, Ogastoro)
  • Ésoméprazole (Inexium)
  • Oméprazole (Mopralpro, Mopral, Zoltum)
  • Pantoprazole (Eupantol, Inipomp, Inipepsia, Ipraalox, Pantoloc, Pantozol)

 

ATTENTION : N'INTERROMPEZ JAMAIS UN TRAITEMENT MÉDICAL PRESCRIT PAR UN MÉDECIN. NE LE MODIFIEZ PAS SANS AVIS MÉDICAL.
Ces informations sur les médicaments ont pour but de vous permettre de mettre en place des solutions pour compenser les pertes osseuses.
Si vous souhaitez changer de traitement, parlez-en à votre médecin qui seul saura vous conseiller.

Liste aphabétique (non exhaustive) de médicaments entraînant une perte de la masse osseuse s'ils sont pris sur une longue durée :

  • Adasuve
  • Aldalix
  • Alepsal
  • Betnesol
  • Betneval
  • Bigonist
  • Buccobet
  • Burinex
  • Calciparine
  • Célestamine
  • Célestène
  • Clopixol
  • Cortancyl
  • Daibobet
  • Décapeptyl
  • Deroxat
  • Dihydan
  • Diprolène
  • Diprosali
  • Diprosone
  • Diprostène
  • Divarius
  • Eligard
  • Enantone
  • Eupantol
  • Eurélix
  • Floxyfral
  • Fluanxol
  • Gardénal,
  • Gonapeptyl
  • Haldol
  • Héparine
  • Inexium
  • Inipepsia
  • Inipomp
  • Ipraalox
  • Kaneuron
  • Lanzar
  • Largactil
  • Lasilix
  • Loxapac
  • Lutrelef
  • Mopral
  • Mopralpro
  • Neurontin
  • Nozinan
  • Ogastoro
  • Orgast
  • Pantoloc
  • Pantozol
  • Petinimid
  • Prozac
  • Risperdal
  • Risperdaloro
  • Rivotril
  • Seroplex
  • Seropram
  • Solian
  • Solupred
  • Suprefact
  • Synarel
  • Tégrétol
  • Tercian
  • Zarontin
  • Zoladex
  • Zoloft
  • Zoltum

Lire également : 
Os hétérotopique 
Os hétérotopique : Symptômes 
Os fragile 
Os déformé 

Crédit photo : 
x-ray image of a man isolated on black - the_lightwriter - Fotolia.com

Suivant Immunité : les 4 erreurs à ne pas commettre

Aucun commentaire pour "Ces médicaments qui détruisent vos os "

Commentez l'article "Ces médicaments qui détruisent vos os "