Une étude menée par des chercheurs bordelais confirme le lien entre cancer du cerveau et téléphone portable. Au-delà d’une demi-heure d’appels par jour, le risque de développer un cancer du cerveau est deux fois plus élevé. 

Cancer du cerveau et téléphone portable : une étude confirme le lien

Des chercheurs de l’ISPED (Institut de Santé Publique, d’Epidémiologie et de Développement) de l’Université de Bordeaux ont relancé le débat sur le risque d’un cancer du cerveau causé par le téléphone portable. Et d’après leurs résultats, une utilisation importante du téléphone portable semblerait accroître les risques de tumeur au cerveau.

Menée entre 2004 et 2006, l’étude portait sur 447 personnes de 4 départements français différents, toutes atteintes de tumeurs au cerveau.
Les chercheurs ont comparé les habitudes de ces 447 malades avec celles d’un groupe témoin (non atteint de tumeur au cerveau) de même profil (âge, sexe).  Ils ont conclu  que les personnes qui utilisent leur téléphone portable plus de 30 minutes par jour (pendant une moyenne de 5 ans) pour passer des appels ont un risque 2 à 3 fois plus élevé de développer un cancer du cerveau, notamment un gliome. Ce type de tumeur du cerveau n’est, normalement, développé que par 0.005 % de la population.

Cependant, Roger Salamon, directeur de l’ISPED et parrain de la recherche, reste prudent sur les conclusions à tirer de cette étude. Il déclare à Sud-Ouest : « Les résultats de cette étude éminemment sérieuse sont nets et précis certes […] On a noté une relation statistique entre la présence d’un gliome et les très gros utilisateurs de téléphone portable »
Il est également possible que certaines statistiques aient été faussées par une mauvaise estimation de l’utilisation du téléphone portable par certaines personnes interrogées.

Quelles précautions prendre ?

  • Utiliser le moins possible son téléphone portable pour téléphoner.
  • Privilégier le téléphone fixe (attention, le téléphone fixe sans fil est  tout aussi dangereux, voire plus encore, que le téléphone portable).
  • Envoyer des SMS.
  • Mettre le haut-parleur.
  • Utiliser un kit main-libre ou un kit Bluetooth (oreillettes).

La solution est simple : il faut éviter de coller votre téléphone portable contre votre oreille, et donc près de votre cerveau, le plus souvent possible. 

En savoir plus sur le gliome
 

Pour approfondir votre recherche, nous vous conseillons de lire : 

Impact de l'exposition aux champs électromagnétiques sur le système neurologique

Impact de l'exposition aux champs électromagnétiques sur les gènes et sur l'ADN

Champs électromagnétiques (conséquences) : symptômes

Exposition aux champs électromagnétiques : quelles précautions prendre ?

 

Suivant L'astuce du jour : 7 conseils contre la transpiration excessive !

Aucun commentaire pour "Cancer du cerveau et téléphone portable : une étude confirme le lien"

Commentez l'article "Cancer du cerveau et téléphone portable : une étude confirme le lien"