Le kudzu serait une des rares plantes à pouvoir combattre les dépendances à l'alcool et au tabac …
Voici pourquoi :  

Arrêt du tabac et de l'alcool : le miracle Kudzu

UNE PLANTE HORS NORME

 

Le kudzu est une plante à la croissance démesurée. En 15 jours seulement, il est capable de recouvrir une maison entière ou de coucher un arbre de 30 mètres rien que par son poids.
Il est également l'ennemi de ses plantes voisines : ses grandes feuilles leurs cachent toute la lumière et les asphyxient !

 

UNE RACINE PLEINE DE RESSOURCES

 

En Asie, la racine de kudzu est couramment employée pour ses qualités culinaires. C'est la fécule que l'on extrait par broyage, filtrage et purification.
La fécule est aussi un excellent liant pour les sauces. Pour cela, elle est prescrite en bouillie contre les diarrhées ou les crampes d'estomac.

Son autre réputation est de lutter contre les dépendances alcoolique et tabagique et il est même efficace contre « la gueule de bois ». Pour cette indication, on emploie la racine et tous ses constituants, y compris les parties ligneuses qui contiennent de nombreux principes actifs. Dans ce cas précis, elle est simplement pulvérisée en poudre et consommée telle quelle.

En Occident, on la trouve généralement sous forme de gélules, brutes ou sous forme d'extraits concentrés en principes actifs.

 

UNE PLANTE D'EXCEPTION

 

Outre le fait que sa racine soit gorgée de nutriments, si on l'examine de plus près, on trouve des isoflavones comme la puérarine, la diadzéine ou la génistéines dont les bienfaits sont connus pour atténuer les troubles de la ménopause. Elle possède également de la kasseïne, qui a des vertus décontractantes. Pour finir, on y trouve également des protéines, des glucides, du calcium, du phosphore et du fer.

 

LES PREUVES

 

Les études menées sur le kudzu ont d'abord été réalisées sur les souris puis sur l'Homme. Elles démontrent une multitude d'actions positives notamment sur le diabète, la santé cardiovasculaire, la protection du foie ou bien encore les troubles de la ménopause.

Mais là où le kudzu est particulièrement efficace, c'est par son action sur les dépendances et à l'heure actuelle, on ne lui trouve pas d'équivalent.
L'action de la racine du kudzu se porte sur le système nerveux central et sur la glande pinéale : les responsables de nos ressentis nerveux et émotionnels. La racine augmente les taux des neurotransmetteurs comme le GABA (acide gamma amino-butyrique) et la sérotonine, ce qui entraîne des effets calmants et antistress remarquables.
De plus, certains des composants du kudzu se placent sur les récepteurs nerveux habituellement occupés par les actifs addictifs de la nicotine ou de l'alcool.
De ce fait, prendre du kuzdu durant un sevrage aide donc à diminuer la sensation de manque et à détendre nerveusement.

 

ATTENTION AUX DOSES …

 

Le kudzu pris sous forme de fécule, ne comporte aucune contre-indication et peut être consommé en quantité sans risque, mais la poudre brute et les extraits standardisés sont beaucoup plus concentrés en actifs.
Dans le cadre d'un traitement contre la dépendance, la posologie varie selon le degré de dépendance.
La consommation prolongée de kudzu est déconseillée aux femmes sans avis médical, car la présence d'isoflavones (dont la structure est proche de celle des oestrogènes) peut favoriser dans certains cas la survenue d'un cancer du sein et aggraver certaines lésions sur les organes reproducteurs féminins, telles que les kystes ovariens par exemple. 

 

Crédit photo : Kudzu, roadside monster - utoi - Fotolia.com 

Suivant 11 choses à savoir sur le sang

1 commentaire pour "Arrêt du tabac et de l'alcool : le miracle Kudzu "

Portrait de papounet972
J'aime 0

Bonjour qui a déjà essayé?

Commentez l'article "Arrêt du tabac et de l'alcool : le miracle Kudzu "