Des alternatives naturelles existent pour combattre la plupart des douleurs : c'est ce qu'ont démontré de nombreuses études.

Découvrez 17 antalgiques naturels, les douleurs qu'ils soulagent, et la façon de les utiliser.

17 antidouleurs naturels (que vous avez certainement dans votre cuisine)

L’avoine contre les douleurs de l’endométriose


Le Dr Peter Green, professeur de médecine à l’Université Colombia aux États-Unis, a étudié l’endométriose et l’impact de l’avoine sur ces douleurs, causées par la migration de cellules utérines vers d’autres organes. Lors des règles, ces cellules réagissent comme celle de l’utérus, se gorgent de sang et entrainent des douleurs inflammatoires.

L’avoine a la particularité de ne pas contenir de gluten, une protéine qui déclenche des inflammations et, pour les femmes souffrant d’endométriose, des douleurs intenses.
Une alimentation enrichie en avoine peut réduire ces douleurs de 60%.

Découvrez les autres vertus médicinales de l'avoine en cliquant sur ce lien

 

Le café contre la migraine


Des chercheurs américains ont découvert que le fait de prendre le médicament prescrit contre la migraine avec du café augmente de près de 50% l’efficacité du traitement.

Ceci est probablement dû à la caféine qui accélère l’absorption des antalgiques en stimulant les parois de l’estomac.

Il est conseillé de prendre le médicament contre la migraine avec 350 ml de café.

Découvrez d'autres vertus médicinales du café en cliquant sur ce lien

 

Les cerises contre les maux de tête et les douleurs articulaires


Le Dr Muraleedharan Nair (professeur en sciences alimentaires) et ses confrères de l’Université du Michigan recommandent les cerises pour lutter contre les maux de tête et les douleurs articulaires.
Ce sont les anthocyanes, composant qui donne sa couleur rouge à la cerise, qui ont un fort effet anti-inflammatoire (estimé 10 fois supérieur à celui de l’aspirine ou de l’ibuprofène). Sans les effets secondaires provoqués par les anti-inflammatoires médicamenteux.
Le Dr Muraleedharan Nair explique que « les anthocyanes aident à bloquer les enzymes puissants qui lancent l’inflammation du tissu. Ils sont par conséquent efficaces dans la prévention, ainsi que le traitement, de plusieurs types de douleurs ».

Il recommande de manger chaque jour 20 cerises (fraîches, surgelées ou séchées) jusqu’à ce que la douleur disparaisse.

Découvrez les vertus des queues de cerises en cliquant sur ce lien

 

Les clous de girofle contre les douleurs dentaires


Une étude de l’Université de Californie a démontré que l’on peut atténuer les douleurs dentaires et les inflammations des gencives en mâchant doucement un clou de girofle. L’effet dure jusqu’à 2 heures.
L’eugénol, composant du clou de girofle, est un puissant anesthésiant naturel.

Découvrez les autres vertus médicinales des clous de girofle en cliquant sur ce lien

 

Le curcuma contre les douleurs chroniques


Les chercheurs de l’Université de Cornell à New-York ont mené des études démontrant que le curcuma est 3 fois plus efficace pour traiter la douleur que l’aspirine, l’ibuprofène ou le naproxène.

C’est la curcumine, principe actif principal du curcuma, qui bloque la sécrétion d’une enzyme (appelée cyclo-oxygénase 2) produisant des hormones à l’origine de la douleur.

Les scientifiques recommandent de saupoudrer ¼ de cuillère à café de curcuma sur les plats (viandes, légumes, riz, pâtes, …).

Découvrez les autres vertus médicinales du curcuma en cliquant sur ce lien

 

Le gingembre contre les douleurs musculaires


Une étude danoise suggère que le gingembre soulage les douleurs musculaires et articulaires, les raideurs et les gonflements : des volontaires souffrant de douleurs musculaires ont pris du gingembre au cours de chacun de leurs repas (1 cuillerée à café de gingembre séché, ou 2 cuillerées à café de gingembre frais).
Résultat au bout de 2 mois : près de 2/3 des douleurs soulagées.

Le gingérol, une des molécules composant le gingembre, agirait en empêchant la production d’hormones déclenchant la douleur.

Découvrez les autres vertus médicinales du gingembre en cliquant sur ce lien

 

Les graines de lin contre les douleurs mammaires


Une étude récente démontre que les graines de lin soulagent les douleurs au sein en moins de 3 mois.

C’est probablement les phytoestrogènes produits par le lin qui apaisent la sensibilité des seins (souvent provoquée par les œstrogènes ).

Il suffit d’ajouter des graines de lin moulues dans des aliments tels qu’une compote, un yaourt, …

 

Le jus de tomate contre les crampes


Des chercheurs américains de l’Université de Californie ont découvert que le jus de tomate soulage les crampes et prévient leur apparition.

C’est grâce au potassium qu’elle contient que la tomate agit sur les crampes, dues généralement à un manque de cet élément (dont l’élimination est accélérée par la caféine ou une transpiration importante lors d’un effort physique).

Les spécialistes recommandent de boire 300 ml de jus de tomate chaque jour.

Découvrez les autres vertus médicinales de la tomate en cliquant sur ce lien

 

La menthe poivrée contre les courbatures


Le Dr Mark Stengler, médecin naturopathe, recommande la menthe poivrée pour venir à bout des courbatures.
Il explique que ces « nœuds » musculaires peuvent perdurer pendant des mois s’ils ne sont pas soignés correctement.
Les bains de menthe poivrée soulagent les courbatures et les crampes : l’eau chaude détend les muscles et l’huile essentielle de menthe poivrée apaise les douleurs.

Il recommande de prendre 3 fois par semaine 1 bain d’eau chaude additionnée de 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée.
L’efficacité de ces bains, 25% plus élevée que les antidouleurs basiques (en vente libre), prévient aussi la réapparition des courbatures (risque divisé par 2).

Découvrez les autres vertus médicinales de la menthe en cliquant sur ce lien

 

Le miel contre les aphtes


Des chercheurs du Centre Médical Spécialisé de Dubaï, aux Émirats Arabes Unis, ont découvert que le miel facilite la guérison des aphtes.

Grâce à ses enzymes naturels, le miel combat l’inflammation, élimine les virus et accélère la cicatrisation.

Les spécialistes recommandent d’appliquer un peu de miel 4 fois par jour sur les aphtes jusqu’à disparition.

Découvrez les autres vertus médicinales du miel en cliquant sur ce lien

 

Les myrtilles contre les infections urinaires


Une étude menée par le Dr Amy Howell et son équipe, de l’Université de Rutgers aux États-Unis, a démontré que les myrtilles réduisent de 60% le risque d’infection urinaire.

C’est le tanin de la myrtille qui empêche les bactéries de la vessie de proliférer.

Les spécialistes recommandent de consommer chaque jour 150g de myrtilles (fraîches, surgelées, en jus, …).

Découvrez les autres vertus médicinales de la myrtille en cliquant sur ce lien

 

Le poisson contre les douleurs intestinales


De nombreuses études révèlent que les acides gras contenus dans la chair du poisson (EPA et DHA) diminuent fortement les douleurs de façon générale, et l’inflammation intestinale en particulier.
Barry Sears, biochimiste américain, président de la Fondation pour le Recherche sur l’Inflammation à Marblehead (Massachusetts), explique que « les EPA et DHA sont des anti-inflammatoires puissants, naturels, et sans effets secondaires. Ils peuvent améliorer le fonctionnement de tout l’ensemble de l’appareil digestif ».

Il recommande de consommer 500g de poisson par semaine, en privilégiant les poissons gras (sardine, maquereau, hareng, truite, saumon, thon).

 

Le raifort contre la sinusite


Des chercheurs Allemands ont établi que le raifort stimule la circulation sanguine vers les sinus et favorise la décongestion (plus efficace qu’un spray nasal).

Leurs recommandations sont de prendre 1 cuillerée à café de raifort chaque jour (nature ou en condiments) jusqu’à disparition des symptômes.

Découvrez les autres vertus médicinales du raifort en cliquant sur ce lien

 

Le raisin contre le mal au dos


Les études menées par les chercheurs de l’Université de l’Ohio les amènent à penser que le raisin diminue les douleurs dorsales.

Manger du raisin détend les vaisseaux sanguins, ce qui améliore la circulation du sang.
Le sang parvient ainsi plus rapidement vers les organes, et notamment vers les vertèbres et les disques intervertébraux. Mieux irrigués, donc mieux alimentés en oxygène, ceux-ci retrouvent plus rapidement leur capacité d’absorption des chocs.

Les scientifiques recommandent de consommer 100g de raisin par jour.

Découvrez les autres vertus médicinales du raisin en cliquant sur ce lien

 

Le sel contre les ongles incarnés

Des chercheurs de l’Université de Stanford, en Californie, affirment que l’on peut guérir un ongle incarné en trempant le pied régulièrement dans des bains d’eau tiède salée.

Le sel a un effet antiseptique, il élimine les bactéries à l’origine du gonflement et de la douleur, et il soulage l’inflammation.

Pour cela, il faut tremper les pieds pendant 20 mn 2 fois par jour dans une bassine contenant de l’eau aussi chaude que possible (sans qu’elle soit brûlante bien sûr) additionnée de 1 cuillerée à café de sel pour 250 ml d’eau (donc par exemple 4 cuillerées à café de sel pour 1 litre d’eau).
Procéder ainsi jusqu’à la guérison.

 

Le vinaigre de cidre contre les brûlures d’estomac


Selon le Dr Brasco, gastro-entérologue américain (Centre des Maladies de l’Appareil Digestif de Huntsville), le vinaigre de cidre diminue et peut même faire disparaître les brûlures d’estomac.

Ce sont les acides tartrique et malique qui facilitent la décomposition des protéines et des graisses, évitant ainsi les brûlures d’estomac.

Il recommande de boire 1 grand verre d’eau (200 cl) additionné d’1 cuillerée à soupe de vinaigre de cidre avant chaque repas.

Découvrez les autres vertus médicinales du vinaigre en cliquant sur ce lien

 

Le yaourt contre les règles douloureuses


Le Dr Jane Minkin, professeur de gynécologie à l’Université de Yale, aux États-Unis, affirme que le yaourt réduit sensiblement les douleurs du syndrome prémenstruel (qui affecterait presque 80% des femmes).
L’origine de ces douleurs est hormonale : le système nerveux est perturbé par les fluctuations d’oestrogènes et de progestérone.
Le Dr Minkin explique que « le yaourt est riche en calcium, un minéral qui, apaise naturellement le système nerveux. Par conséquent, il a un effet préventif sur les symptômes douloureux, même quand les niveaux d’hormones fluctuent ».

Elle recommande de consommer 2 pots de yaourt par jour pour voir les douleurs diminuer de presque 50%.

Découvrez les autres vertus médicinales du yaourt en cliquant sur ce lien

Suivant MAISON SAINE : 7 BIENFAITS DU BICARBONATE DE SOUDE

Aucun commentaire pour "17 antidouleurs naturels (que vous avez certainement dans votre cuisine)"

Commentez l'article "17 antidouleurs naturels (que vous avez certainement dans votre cuisine)"